Cap vers le nord de l’île de Vancouver

Voici le premier article sur le récit notre Road Trip sur l’île de Vancouver et la première étape est au Nord de l’île.

Pas de commentaire

Après avoir flâné plusieurs jours dans la ville de Vancouver, nous nous apprêtons (enfin) à récupérer notre voiture de location pour nous diriger sur l’île de Vancouver.

Plus tard durant notre voyage, nous allons découvrir que cette voiture de location fut notre meilleure alliée.

Départ depuis le port Horseshoe Bay en ferry

Le trajet en bateau dura 1 h 30. Nous en avions pris pleins les yeux avec des paysages aux 50 nuances de bleues. Entre les îles et les montagnes. Le panorama était unique dans son genre.

Nous sommes descendus au port de Nanaimo et nous avions mis le cap direct vers le nord de l’île. Comme, nous avions environ 3 h 50 de route (ce qui représentait 345 km) à faire pour nous installer à notre camping. Il s’appelait Alder Bay Resort.

Pour remonter vers le nord de l’île, nous avions choisi de prendre la route 19A qui longea le bord de mer (route 19 est une voie rapide à plusieurs voies, qui est plutôt monotone) jusqu’à la ville de Campbell River. Ensuite, nous n’avions pas d’autre choix que de prendre la route 19, car il y avait qu’une seule route qui pouvait nous mener à notre destination finale. Celle-ci était réduite à deux voies à ce stade de la route.

La vue depuis la route 19A, elle longe le bord de mer


La route 19 après la ville de Campbell River, nous plongeâmes directement dans le bain. Nous étions immergés dans une nature sauvage et grandiose. Entouré uniquement de forêt, de montagne et de lac. Nous étions aussi impatients de découvrir un animal sauvage (sans succès durant ce trajet).

La route 19 (après Campbell River)

Cette route 19 était exactement ce que je voulais voir durant notre voyage. Et le fait, qu’on était en plein milieu du mois de juin, il n’y avait pas l’ombre d’un seul touriste dans les parages. Nous roulions, fenêtre ouverte, cheveux au vent sur un fond de musique de notre cher Elvis Presley. On était seul au monde. Littéralement.

Nous étions heureux d’arriver, enfin à notre camping après toute cette route. Nous étions partis depuis 7 h du matin de notre Airbnb à Vancouver. Il était déjà 16 h quand nous sommes arrivés au camping.

La vue du camping, pas si pire ? n’est-ce pas !
Ponton en bois face au camping

Dès notre arrivée, il fallait essayer de se faire comprendre avec notre anglais sommaire pour communiquer. Le camping était tenu par un couple de canadien hyper gentil et patient. Nous avions réservé un emplacement avec service (cela comprenait l’électricité et un robinet d’eau).

C’était évidemment notre première expérience de camping au Canada. Et clairement, les Canadiens sont hyper bien équipés et organisés. Nous étions les seuls en toile de tente. Le si peu de voisin qu’on avait, ils étaient tous en caravane, en pick-up ou en van aménagé. Après pour notre défense, pour venir jusqu’à Vancouver, nous avions mis l’ensemble de notre matériel de camping dans une seule et même valise. Déjà autant dire, que ce fut un vrai casse-tête de tout faire rentrer dans une valise.

Notre emplacement de camping avec le feu de camp et la table de pique-nique

Nous n’étions pas vraiment préparés à vivre l’aventure en camping, car comme je disais nous n’étions pas bien équipés. Cependant, grâce à la générosité du propriétaire du camping, il nous avait prêté une hachette pour couper le bois de chauffage (on avait payé 5$ pour le bois) pour notre feu de camp (un incontournable du camping canadien) et une prise de caravane pour brancher ensuite une rallonge pour recharger nos téléphones portables (cellulaires).

La hachette et le bois pour notre feux de camp

Le premier soir, nous avions allumé notre feu pour pouvoir nous réchauffer. Les soirées sont assez fraîches à cette période de l’année. C’est l’aventure, n’est-ce pas ? Effectivement, ça l’était.

Ce qui n’avait pas de prix, c’était bien le coucher de soleil qu’on a eu dès le premier soir. Cet endroit était coupé du monde, coupé du temps. Je n’avais jamais eu cette sensation d’être au bout du monde.

D’ailleurs, le mois de juin est parfait pour y venir, car c’est une période basse pour le tourisme. Ce qui veut dire se retrouver tout seul face à la mer. C’est le pied quand même.

Couché de soleil depuis notre camping

Si vous avez envie de vivre une expérience de camping et vous sentir loin de tout, je trouve que cette destination est parfaite. Le propriétaire du camping nous avait informés qu’on pouvait apercevoir des lions de mer sur le bord de la rive tôt le matin et également il avait déjà vue des ours noirs se balader dans les parages. On pouvait voir depuis notre emplacement des aigles royaux en haut des cimes des arbres.

Nous étions peu rassurés de savoir qu’on était tout proche de la forêt et penser à l’idée qu’un ours pourrait surgir (chose qui n’a jamais eu lieu durant notre séjour là-bas).

Coucher de soleil sur la mer

Une fois qu’on avait installé le campement, nous étions allées visiter le petit village de Telegraph Cove que je parlerais dans un autre article. Je vais également faire un autre article sur la suite de notre itinéraire, car le lendemain de notre arrivée nous avions fait deux activités sur l’eau que je vous parlerais plus en détails dans un autre article.

Connaissez-vous cet endroit ? Cet article vous a-t-il donné envie de visiter le nord de l’île de Vancouver ? Si tu connais déjà cet endroit, je suis curieuse de connaître ton retour ?

Merci pour la lecture et à bientôt pour un prochain article.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.