Le tourisme de masse : comment le dépasser ?

Le tourisme de masse est devenue nuisible pour certaines villes touristiques et je vous parle dans cet article de mes conseils pour lutter contre cette tendance.

4 commentaires

Aujourd’hui, on voit régulièrement des articles de presse qui traite sur le tourisme de masse. Ce phénomène est devenu nuisible pour les habitants, pour la préservation des lieux historiques et pour l’environnement.

La Fontaine de Trevi et ses touristes, juillet

Des villes comme Barcelone, Venise ou même Santorin souhaitent limiter la venue de leurs touristes, car elles sont victime de leur succès. Tout comme certains sites, qui sont eux aussi très prisé, comme les îles Galápagos (Équateur) ou l’île Boracay (Philippines). Certaines restrictions sont utilisées pour préserver les sites, comme des taxes à l’entrée, des quotas, des guides accrédités, etc.

Le tourisme de masse tue l’esprit du voyage

J’ai plusieurs intérêts dans la vie et le voyage en fait majoritairement partie. J’adore sortir de ma zone de confort, aller à la rencontre d’une nouvelle culture et découvrir de nouveaux endroits.

Très tôt le matin sur le Pont Charles à Prague, en février

Sauf …

…que je me suis retrouvée plusieurs fois dans des situations qui étaient assez oppressante durant certains de mes voyages. Entre la Segrada Familia à Barcelone, la Fontaine de Trevi à Rome, le Lac Louise au Canada ou encore le Pont Charles à Prague.

Vous allez me dire « bah là, tu parles des lieux emblématiques qui sont ultra connues, donc hyper touristique » tout comme la Tour Eiffel à Paris.

Effectivement, j’avais opté pour ces endroits, dit « classiques » qui sont répertoriés dans les guides de voyage. Eh oui, ces endroits avaient eu le don de me faire peur et de me faire déguerpir au plus vite. Souvent, je râlais et je pestais contre ces touristes, car je n’arrivais pas à profiter et à m’imprégner du lieu. Il y avait toujours une perche à selfie qui venait me déranger ou des gens qui me proposaient de les prendre en photo.

C’est ironique, parce que je suis moi-même une touriste quand je vais voir ces endroits touristiques. C’est un peu un dilemme de visiter ce genre de place.

La Segrada Familia et ses touristes, en septembre

Je ne pense pas m’arrêter de voyager de sitôt, car j’ai encore beaucoup de destination de rêve que je souhaite découvrir. J’essaie d’appliquer certaines techniques pour éviter de me retrouver dans des situations que je ne peux pas tolérer. Je souhaite à travers cet article, vous les partager.

Les différentes techniques pour lutter contre le tourisme de masse (ou le sur-tourisme) :

1) Éviter les heures de pointe :
Je vous invite fortement à venir très tôt le matin ou bien en fin de journée pour pouvoir profiter pleinement du lieu avant la cohue des touristes. Le mieux c’est de venir durant le lever de soleil, car c’est à ce moment-là de la journée où vous avez les plus belles couleurs.

2) Visiter des endroits moins connus :
Idéalement, privilégiez les endroits non répertoriés sur les guides ou les endroits où la population locale vivent, car cela vous permettra de vous imprégner davantage de la culture du pays.

3) S’informer auprès de la population locale :
Si vous avez l’occasion d’être dans un logement où il y a de la population locale, elle pourra vous donner leurs propres conseils des choses à tester que ce soit les restaurants, les activités à faire ou les endroits à visiter. De plus, cela vous permet de créer des liens et partager un moment agréable durant votre voyage.

4) Éviter les mois trop touristiques :
Je vous conseille d’éviter les mois en haute saison en fonction de votre destination et privilégiez si possible les mois en saison basse. Tout d’abord, vous allez payer moins cher vos transports, votre hébergement et vos activités payantes. Puis, vous allez pouvoir profiter des sites avec moins d’achalandage, ce sera plus plaisant.

5) Voyagez doucement (en anglais le « Slow Travel) :
J’ai découvert ce mode de voyage récemment, car je suis beaucoup de voyageur sur la sphère des réseaux sociaux. C’est un mode de voyage qui porte davantage importance à prendre le temps de savourer son voyage dans un rythme plus détendu. On n’est plus à la quête de celui qui aura visité le plus de pays dans un laps de temps.

6) Consommer localement :
Je vous conseille d’aller manger dans des restaurants locaux pour apprendre et découvrir la culture du pays. Généralement, ce genre de place se situe en dehors des lieux touristiques, donc plutôt dans les quartiers où les habitants locaux vont. Les prix seront moins chers et l’accueil est chaleureux. Cela montre que vous vous intéressez à la culture locale.

Je voyage depuis que j’ai l’âge de 18 ans et ces techniques je les ai découvertes à force de faire des erreurs.

Le Lac Louise et ses touristes en juillet

C’est en faisant des erreurs qu’on apprend

À force de voyager, je me suis rendu compte que j’avais envie de voyager de façon plus éthique envers l’environnement et les populations locales. Il y a aussi pleins endroits que je souhaiterais visiter un jour, mais maintenant je suis perplexe à l’idée d’y aller pour ne pas engranger davantage de dégât. Le tourisme de masse cause déjà beaucoup de déjà actuellement.

Le Pont Charles de Prague très tôt le matin.

Qu’est-ce que le tourisme responsable ?

Le touriste responsable veut avoir un impact positif sur les populations locales tout en ayant une incidence minime sur l’environnement. Le touriste responsable est celui qui essaie d’apprendre la langue locale et de communiquer avec les populations locales. Celui qui essaie des coutumes et mets typiques du pays. Celui qui souhaite vivre des expériences et non pour la photo. Celui qui organise son voyage de façon stratégique pour ne pas se retrouver dans la masse. Celui qui prend soin de ne rien laisser sur son passage et ne nourris pas les animaux sauvages qu’il rencontre.

C’est avant tout la préservation de la nature, le respect des populations rencontrées, l’écoute et le partage.

Ces valeurs sont qualifiées de durables, d’éthiques, d’équitables et participatives.

Et toi, de quelle manière tu voyages ? Apportes-tu de l’importance à voyager de façon responsable ? As-tu déjà vécu des situations similaires ? Comment te positionnes-tu devant cette montée du tourisme ?

Merci pour la lecture de l’article et à bientôt pour un prochain article.

4 comments on “Le tourisme de masse : comment le dépasser ?”

  1. C’est vraiment un super article ! J’ai adoré le lire.. C’est pas un sujet commun et ça change.. Je voyage très souvent hors saisons parce que c’est moins cher et du coup il y a toujours moins de monde.. J’ai fait Barcelone en Novembre, NYC en octobre, Montréal début décembre.. Cette méthode me convient parfaitement parce que ce retrouver coller à d’autres personnes lors de mes voyages c’est pas ce que je recherche ! C’est les vacances.. j’ai besoin d’un minimum d’espace vitale ^^ J’ai appris tout plein de choses en lisant ton article ! Merci beaucoup 😊 😘

    J'aime

    1. Merci infiniment. Cela me fait très plaisir d’avoir pu t’apporter quelques informations. Tu as bien raison de voyager hors saison, ton portefeuille te remercie et aussi la tranquillité. Je n’aime pas non plus me retrouver avec trop de touriste … haha!!

      J'aime

  2. Bonjour 🙂

    Super article, j’aime vraiment les photos que je trouve très belles (celle avec les oiseaux surtout), et le tourisme de masse est un sujet hyper important, ravie de le voir ici ! Moi aussi, je déteste ça. Après, il reste problématique notamment en terme d’écologie et pour les familles qui ont des enfants et sont obligées de partir en vacances scolaires.

    Je pense qu’il serait bien d’aborder un gros sujet sur les conseils que tu pourrais nous donner à propos des gestes écologiques en détails et de la manière de voyager en restant écolos, ça serait super !

    Des bisous,
    Alice Light !

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire 🙂
      Oui, effectivement vue que je me dirige dans une perspective de vie plus écologique, je vais rédiger des articles à ce sujet. Tu fais bien de me le rappeler. Je suis persuadé que cela intéressera des personnes. Merci pour ton soutien en tout cas, cela me fais très plaisir.

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.