[Expatriation] Recherche d'appartement à Montréal

Cette fois-ci, on se retrouve avec un sujet sur l’expatriation. Il est bien connu qu’une des premières choses pour bien commencer son expatriation : c’est de trouver son logement.

C’est pour cela que dans cet article je vais vous expliquer les grandes lignes et mon ressentie. D’ailleurs, pour ceux qu’ils ne le savaient pas, j’ai déjà une expérience de recherche de logement dans la ville de Québec. Alors j’avais comme un avant-goût de ce qu’il m’attendait à nouveau à Montréal, cependant je ne pensais pas que la tâche serait plus ardue.

Date de déménagement :

Au Québec il existe un jour de déménagement, qui est le : 1er juillet. La raison principale d’avoir un jour précis de déménagement c’est que quasiment tous les baux finissent à cette date. Ce sera aussi la meilleure période pour trouver un logement, car vous aurez beaucoup plus de choix que le reste de l’année. Cependant, ça va être aussi la période où tout sera plus cher pour déménager, car les entreprises de déménagement (location de camion, par exemple) gonflent les prix à cause de la forte affluence.

Mon avis : On m’a dit que les logements qu’on trouve en dehors de la période des déménagements (1er juillet) étaient les meilleurs, car soit ce sont des personnes qui vont acheter une maison ou un condo (= appartement dans une copropriété), ou bien ce sont des départs pour X raisons (séparation, retour d’expatrié, changement de ville). Alors, souvent ce sont les meilleurs logements à cette période-là et vous serez plus tranquille pour déménager. J’ai connu un déménagement le 1er juillet et je vous garantis que c’est du sport. Entre ceux qui sortent du logement et ceux qui arrivent, c’est une sacrée logistique.

Type de logement :

Avant de commencer sa recherche d’appartement, il faut savoir quel type de logement vous recherchez en fonction de vos besoins. Au Québec, les appartements sont décrits en nombre de pièces, par exemple : « un 4 1/2  » comprend 1 cuisine, 1 salon, 2 chambres et 1/2 pour la salle de bain.

Attention : assurez-vous pour les 4 1/2 que ce soit bien deux chambres fermées, car certains logements à Montréal sont configurés comme des pièces doubles, cela peut vous embrouiller.

Comment rechercher un logement :

Il existe différent moyen pour rechercher un logement et je vais vous énumérer ceux que j’ai utilisés :

1) Le site Kijiji (c’est comme le site français Leboncoin) ;

2) Le Market Place de Facebook (répertorié avec la géolocalisation) ;

3) Les groupes Facebook comme « Logements à Louer, Montréal, Apartments for Rent » ou « Cession de bail et sous-location Montréal » pour ne citer qu’eux, mais il en existe des dizaines d’autres encore.

4) Les annonces dans la rue. Je vous conseille de vous balader dans un quartier que vous aimez et si vous voyez des pancartes, appeler le numéro indiqué. J’avais fait ça lors de ma première recherche dans la ville de Québec.

Mon expérience : J’ai trouvé mon logement sur le site Kijiji qui est un très bon moyen, mais il faut savoir bien l’utiliser. Je vous conseille dans la barre de recherche de spécifiée les noms des quartiers, si vous cherchez un lieu en particulier. C’est ce que l’on avait fait dans notre cas, exemple : « 4 1/2 Hochelaga » ou « 4 1/2 Rosemont ».

Les visites d’appartement :

J’ai découvert que Montréal était victime de pénurie de logement, car il y a plus de demande que d’offre. Ne soyez donc pas surpris lors de vos visites d’appartement, d’être plusieurs ou que les annonces disparaissent à la vitesse grand V. Soyez aux aguets et réactifs.

Un propriétaire nous avait même dit qu’il avait sélectionné les 10 premières personnes qui avaient envoyé un message pour faire une visite. Au total, il avait reçu environ 80 demandes. Le contexte actuel est que ce sont les propriétaires qui ont le choix des locataires, au vu de la demande très dense.

Mon expérience : Avant de vous pointer à une visite, assurez-vous d’avoir bien expliqué votre situation au propriétaire, notamment si vous êtes un expatrié nouvellement arrivé. En tant qu’expatrié, vous n’avez pas forcément un emploi dès votre arrivé, alors soyez honnête avec lui afin de vous éviter une visite inutile. On s’est souvent fait recaler parce qu’on n’avait pas d’emploi et qu’on n’avait pas d’enquête de crédit (j’en ai un, mais il est petit et mon copain en a pas du tout, vue qu’il n’a jamais habité au Québec). Cela vous évitera de perdre votre temps comme nous.

Qu’est-ce qu’une enquête de crédit : Le propriétaire est autorisé à vérifier si vous êtes un bon payeur. Cependant, si vous êtes nouvellement arrivé dans le pays, vous n’avez donc aucun historique de crédit. Les propriétaires souhaitent avoir cette information pour s’assurer que vous allez payer le loyer. C’est une sécurité.

Attention : ne jamais donner votre NAS (Numéro d’Assurance Sociale) à votre propriétaire ceci est confidentiel (uniquement votre banque et votre employeur peuvent le connaître).

Choses à savoir avant de signer le bail :

1) Les propriétaires ne doivent pas vous exiger de caution (de dépôt de garantie), car c’est interdit par la loi au Québec. Ne donnez jamais d’argent pour visiter un appartement ou d’avance de loyer ;

2) Les charges sont-elles comprises dans le loyer ? L’eau au Canada est gratuite et l’électricité n’est pas très cher. Assurez-vous de connaître les frais pour le chauffage, car celui-ci pourrait vite « vous coutez un bras » si le logement est mal isolé. Sachant quand même que l’hiver dure au moins 5 mois ici. Parfois, le chauffage est inclus dans les baux et je vous le recommande, car cela enlève les mauvaises surprises. Le fournisseur d’électricité est Hydro Québec et il met à disposition une estimation pour tous les logements (voir le lien), il vous suffira juste d’indiquer le numéro d’appartement et le code postal

3) L’assurance habitation n’est pas obligatoire au Québec, mais elle est quand même vivement conseillée ;

4) Assurez-vous de bien tout vérifier avant la signature du bail, car il n’existe pas d’état des lieux obligatoire au Québec. Si vous voyez le moindre dommage, notez-le et prenez des photos. Le propriétaire devra les notifier sur le bail, comme ça on ne vous accusera pas d’avoir fait des dommages. Je trouve que c’est moins pointilleux qu’en France, vue qu’il n’y a pas d’états des lieux. D’ailleurs, ne soyez pas surpris si les anciens locataires laissent le logement tel quel, car ils ne sont pas dans l’obligation de faire le ménage avant de partir. Après si tu déménages le 1er juillet, je peux comprendre que ce soit un peu compliqué de tout nettoyer correctement.

5) Vérifiez que le logement détient soit une entrée laveuse/sécheuse (machine à laver/sèche-linge) ou d’une buanderie dans l’immeuble. Ce critère peut se révéler important, surtout durant l’hiver.

Pour en savoir plus sur vos droits en termes de logement, il y a la Régie du Québec.

Mon expérience :

Au mois d’août, mon compagnon et moi-même nous recherchions un appartement avec quelques critères (une terrasse, deux chambres fermées et un quartier sympa) qui n’étaient pas négligeable pour nous. Nous avions envoyé plus d’une vingtaine de message que ce soit sur le site Kijiji ou Facebook et nous avions fait plus d’une dizaine de visites. À chaque fois, soit cela ne nous convenait pas ou bien le propriétaire ne nous avait pas choisis. On a eu beaucoup de déception et cela nous a vraiment stressé. Nous étions très frustrés d’avoir à chaque fois des refus pour différentes raisons.

Les raisons étaient : justifier un emploi ou avoir un historique de crédit. Souvent les propriétaires choisissaient le meilleur profil (emploi, références, et historique de crédit).

Nous avions décidé de nous arrêter dans nos recherches et de reporter à plus tard. Sachant qu’on devait rentrer en France pour des raisons personnels. En attendant, nous avions opté pour une colocation d’un mois sur le Plateau. Cela nous a permis de faire de très belle rencontre d’ailleurs. À notre retour à Montréal, nous avions choisi de prendre une chambre en Airbnb (les prix en Airbnb sont assez dispendieux par rapport à des colocations ou location temporaire) afin de pouvoir faire à nouveau notre recherche d’appartement.

Le week-end avant d’arriver à Montréal nous avions envoyé des messages à des annonces en expliquant notre situation. Nous avions eu une chance incroyable, car nous sommes tombés sur une personne qui nous a accueillis à bras ouvert. J’ai pu faire la visite le lendemain de mon arrivé et j’ai signé le jour même (mon compagnon n’était pas encore revenu de la France, car il rentrait une semaine après moi). Pour le coup, cela a vraiment été rapide et ça s’est joué sur le feeling. De plus, l’appartement avait tous les critères qu’on avait fixés. Le propriétaire ne nous a pas demandé de justificatif d’emploi, ni même d’historique de crédit. Encore une fois, cela reste de la chance.

Si nous n’avions pas signé cet appartement, nous aurions pris un logement temporaire le temps de trouver un travail et reprendre les recherches.

La vue depuis notre balcon arrière qui est vraiment dégagé

Je vous conseille de prendre un Airbnb durant deux semaines pour faire les recherches d’appartement et de bien prendre le temps de choisir votre quartier. Je pense c’est important de se sentir à l’aise avec l’endroit où vous allez habiter.

J’espère que cet article vous aidera dans votre recherche d’appartement ainsi que mon expérience que j’ai partagée avec vous. Bon courage dans vos recherches et ne perdez pas espoir même si vous recevez des refus, la roue tourne.

Seriez-vous intéressé que je vous fasse un article sur mon quartier ? N’hésitez pas à me poser des questions ou à me suggérer des sujets qui vous intéresserais.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.